Rien n'est jamais fini ,un ricordo di M.Leiris