Chagall et la critique russe